Le Palais d’Arrese (Bergara)

La Casa (Maison) Arrese date de la première moitié du XVIème siècle. Construite avec un unique arc d'entrée, de petites fenêtres et de grosses pierres sous la toiture, octroyant au bâtiment un aspect robuste et rappelant les tours défensives de du moyen âge. La façade placée en face de Barrenkale est dotée de quatre hauteurs, quoique l'organisation des faux-jours a été complètement transformée; au niveau des angles et de la partie centrale, on observe la présence de grosses pierres, des éléments typiques des casas torre (maisons-tour) du modernisme. Cependant, lors de la deuxième moitié du XVIème siècle, en vue d'atténuer l'aspect sévère de l'édifice, on a ouvert sur l'un des angles, au-dessus du blason familial, un balcon finement décoré. Ainsi, la juxtaposition du blason et le balcon confèrent à la casa-torre un aspect de palais,conformément à l'esthétique de la renaissance.

Lire la suite...

Le Palais Azkarate-Marutegi (Bergara)

La reconstruction de ce palais à la moitié du XVIème siècle par son propriétaire, le ComptableRoyal Marutegi, représente l'introduction d'importantes innovations en matière d'architecture civile de Bergara. Le goût décoratif, ainsi que le choix minutieux des matériaux octroient à ce bâtiment une position de beau représentant de l'art de la renaissance du XVIème siècle.

Lire la suite...

Le Palais d’Aroztegi (Bergara)

Cet élégant palais datant du XVIème siècle, situé dans la rue Artekale, au sein de l'espace médiéval de Bergara, a été construit à la demande de Pedro García de Aroztegi en 1528. Le palais Aroztegi est doté d'une imposante façade bâtie en pierre; chaque étage comprend quatre faux-jours pourvus d'arcs surbaissés dépourvus de décoration. Mais sans aucun doute, l'élément le plus distinctif du Palais Aroztegi est le grand arc d'entrée légèrement pointu et constitué par de grands voussoirs.

Lire la suite...

Casa Jauregi (la Maison Jauregi)

Le bâtiment actuel a subi d'importantes réformes. Il est actuellement divisé en cinq hauteurs, cependant la structure originale, datant du début du XVIème siècle, était constituée de trois étages: un rez-de-chaussée de, un étage noble ou un premier étage et un attique.

Lire la suite...

La Tour d’Olaso (Bergara)

La Tour d'Olaso, également connue sous les noms de Reizabal et de Monzón, est une construction robuste et puissante du début du XVIème siècle. Elle est bâtie en pierre calcaire. La Tour d'Olaso a subi tout au long des siècles de nombreuses interventions sur ses façades, tels que l'ouverture et la fermeture de faux-jours ainsi que l'installation et le démantèlement ultérieur des couloirs et des galeries.

Lire la suite...

La Maison du Commandeur Ondartza (Bergara)

La lignée des Ondartza est considérée comme étant l'une des plus anciennes de Bergara. Son membre le plus distingué, le M. Andrés Martínez de Ondartza, vécut au cours du XVIème siècle et travailla pendant 53 ans dans le cadre de l'administration royale, en premier lieu sous les ordres de Fernando el Católico (Ferdinand le Catholique) et, plus tard, sous les ordres de Charles V. Ce dernier lui octroya le majorat de son nom de famille débouchant ainsi à la construction, en 1536, du palais actuel.

Lire la suite...

Le Palais d’Egino-Mallea (Bergara)

À la fin de la rue Barrenkalea, se trouve le Palais d'Egino-Mallea. Construit aux environs de l'année 1585, il s'agit d'une œuvre du maître Pedro de Ibarra, même si ce dernier n'a pas réussi à achever le travail. Il s'agit d'un bâtiment à base rectangulaire avec un toit à quatre versants.La façade principale, en bon état de conservation, s'ouvre sur une place et l'on y découvre un magnifique exemple d'étude et d'observation des caractéristiques de la Renaissance maniériste. Probablement, M. Andrés de Egino y Mallea, décida de ne pas faire usage d'une partie du sol pouvant être construit afin de pourvoir sa maison de plus de présence.

Lire la suite...

La Tour de Gabiria et La Tour d’Ozaeta (Bergara)

La Tour de Gabiria

La lignée des Gabiria remonte au XIIIème siècle, lors de l'achat par Lope García de Ozaeta du nouveau terrain, et lorsque son fils s pourvut du nom de famille de Gabiria. Cependant, le majorat ne fut fondé qu'à la fin du XVIème siècle, et il ne fut confirmé par Philippe III qu'au XVIIème siècle.

Lire la suite...

La Porte de San Ignacio (Leintz Gatzaga)

Lorsqu'en 1331, Alphonse XI octroya à Leintz-Gatzaga la charte village, en suivant la norme de l'époque, la ville était entourée par une muraille. Afin d'accéder à la ville, elle était dotée de sept portes parmi lesquelles quatre sont conservées actuellement.

Lire la suite...

Le Palais d’Elexalde (Leintz Gatzaga)

Pendant les années 1374-1493 Leintz Gatzaga est dominée par le Comte d'Oñate. Suite à sa libération, l'une des lignées les plus anciennes de Leintz Gatzaga, les Elexalde, construisit une nouvelle résidence au sein du terrain où avait été érigé le château du comte.

Lire la suite...

Le Palais d’Ibarraundi (Eskoriatza)

Le palais Ibarraundi fut construit entre la fin du XVème siècle et le début du XVIème au sein du terrain d'Ibarraundia de Eskoriatza, à côté du fleuve Deba. À l'origine, il s'agissait d'une casa-torre faisant office de résidence du Seigneur Sancho López de Galartza, descendant de l'une des lignées les plus importantes de la Vallée, et de son épouse Teresa Díaz de Ayala, appartenant à la lignée des Guevara d'Oñati.

Lire la suite...

Casa Torre Otalora (Aretxabaleta)

La casa-torre Otalora est située au sein de la pré-église d'Aozaratza d'Aretxabaleta. Ce bâtiment datant de la fin du XVIème siècle surplombe un mont, loin du noyau formé par l'église et les caseríos (maison typique basque). Son emplacement nous permet de contempler clairement les deux volumes divisant la construction : la maison et la tour.

Lire la suite...

Entre maisons-tours et palais

Tout au long du XVIe siècle, l'importance des anciennes lignées à racine médiévale persiste et, à leurs côtés, émergent toute une série de familles socialement remarquées.

Palais Azkarate-Marutegi.
Tant la façade en brique que l'ouvrage en pierres de taille sont décorés de plaques céramiques régulièrement disposées, ... Il s'agit d'un ensemble de plaques d'origine germanique, probablement de la région de Nuremberg, de la première moitié du XVIe siècle, qui recouvraient autrefois une grande poêle; ses reliefs en céramique constituent un complexe programme iconographique, ...

J.A. Gil Massa: Urbanismo y arquitectura civil en Bergara. S. XIII.XVIII

L'esprit renaissance se traduit par la construction de résidences pour les élites locales, de constantes relations sont maintenues avec les importants centres de décision économiques et de nombreux habitants de la région exercent des fonctions de Secrétaires Royaux, greffiers, ... ou autres métiers, mais sans jamais renier leur ville natale. Les signes des temps nouveaux sont la transformation que subissent les tours. Elles perdent progressivement leur caractère militaire FloreagaJauregiaen faveur d'une fonction résidentielle et leur structure est modifiée. Le vaste éventail de Maisons-Tours et de Palais permet de suivre un itinéraire à travers la plupart des municipalités de la Terre Ignacienne.

FaLang translation system by Faboba

Entre maisons-tour et palais

Urola garaia

Urola medio

Debagoiena