Sanctuaire d’Aranzazu

Le sanctuaire d'Aranzazu, situé au cœur d'Euskal Herria, est non seulement un centre doté d'une spiritualité inégalable, mais également l'un des exemples les plus illustratifs de l'art basque contemporain.

En 1522, San Ignacio de Loyola fut à ce sanctuaire d'Aranzazu. Suite à sa conversion, lors de son allée à Montserrat, il effectua une veille au sein de ce sanctuaire que lui-même reconnut comme étant très fructueuse.

Actuellement, il n'y a aucun vestige de ce premier sanctuaire. Les premières données historiques concernant le Sanctuaire d'Arantzazu proviennent d'Esteban de Garibay. Conformément aux dire de la tradition, au cours du printemps1468, Rodrigo de Baltzategi, tandis qu'il guidait son troupeau, et après l'écoute d'une sonnaille lui faisant appel, vit l'image de la vierge Marie. Après la survenue de ces faits, élevés au rang de miracle, les pèlerins commencèrent à fréquenter ce lieu.

Tout au long de l'histoire, le Sanctuaire d'Aranzazu a été dévasté par trois importants incendies; le dernier ayant eu lieu en 1834, et suite auquel le Sanctuaire d'Aranzazu fut totalement calciné. En 1950, on entama la construction de la nouvelle basilique, puisqu'on considérait que celle de l'époque était trop petite. L'œuvre fut conçue par les architectes Sáenz de Oiza et Laorga. Elle fut bâtie sur le barrage du Sanctuaire au-dessus des rochers, sur des pierres de grande envergure. Les trois tours sont ciselées moyennant des pointes de pierre représentant l'aubépine. Sur la façade de l'église la Piedad de Jorge Oteiza se dresse avec la question de la souffrance. Sur la partie inférieure, apparaissent les quatorze apôtres, une image représentative de l'ensemble des hommes et des femmes.

Afin de nous imprégner du mystère de l'église, nous descendrons à ses entrailles et nous traverserons les portes en fer, une œuvre d'Eduardo Chillida. À l'intérieur, enveloppé par la chaleur du bois, nous trouverons 600m2 de paysage en bois polychroméfaisant l'objet dumagnifique retable de Lucio Muñoz. Et au centre, la petite image de la vierge Marie du XIIIème siècle. La lumière y pénètre atténuée par le biais de vitraux conçus par Xabier Álvarez de Eulate. Les peintures du lieu où l'on trouve l'image appartiennent à Xabier Egaña; il nous y révèle l'histoire du salut à travers le mystère de la femme.

Si l'on descend à la crypte du Sanctuaire d'Aranzazu, nous y trouverons les peintures de Nestor Basterretxea nous révélant l'évolution de l'histoire de l'être humain et de Christ Ressuscité.

Le 9 septembre, on fête le jour de nuestra señora de Arantzazu (notre dame d'Arantzazu), la patronne de Gipuzkoa, et de mai à octobre, les habitants d'un grand nombre de villages d'Euskal Herria se rendent à Arantzazu par tours, le jour qui leur est attribué. Par ailleurs, toutes les deux années, se tient le pèlerinage effectuée par les femmes appelées Arantxa.
"Gandiaga Topagunea" Centre de spiritualité

Il s'agit d'un lieu de rencontre et de conversation. Ce centre culturel fut créé à partir de l'ancien scolasticat tout en lui conférant, par le biais de cette nouvelle construction une apparence moderne. Il vise à être un lieu de dialogue sans conditions.Par ailleurs, il est habilité pour y tenir des assemblées.

"Misterio" ("Mystère)

santutegia2

Il s'agit d'un petit édifice situé entre la Basilique et Gandiaga Topagunea. Le nom "misterio" lui a été attribué de par la sculpture de Jorge Oteiza érigée au même lieu. La sculpture représente un moine d'Arantzazu offrant au village la vierge Marie et l'enfant Jésus. Il s'agit d'un lieu où l'on doit être en silence, méditer et en quête. À l'entrée de ce bâtiment, on trouvera une aubépine, symbole de la vie; le rocher à travers duquel l'eau fluctue; et tout autour, les témoins, certains connus et d'autres, la plupart, inconnus.

Ce petit espace est uni moyennant des chemins menant aussi bien vers la culture que vers la Basilique, afin que chacun puisse y entreprendre son propre chemin; certains y trouveront la voie de développement de leur vocation humaine et d'autre la quête de la foi.
FaLang translation system by Faboba

We use cookies to improve our website and your experience when using it. Cookies used for the essential operation of the site have already been set. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our Privacy Policy.

I accept cookies from this site