Entre les maisons-tours et des palais

  • La Maison natale du célèbre musicien Juan de Antxieta, dotée d’une originale façade mudéjar.
  • La Maison natale de la mère se San Ignacio.
  • Un Magnifique palais mudéjar correspondant à la première moitié du XVIème siècle, doté d’une façade pourvue d’une galerie svelte arquée à trois étages.
  • La Maison natale de Miguel Lopez de Legazpi, lecolonisateur des îles Philippines.
  • Un maison robuste et majestueuse construite au début du XVIIème siècle aux flancs du mont Irimo.
  • Datant de la première moitié du XVIème siècle, elle est parée par son balcon sur l’angle.
  • Sa façade est décorée par 53 magnifiques plaques céramiques d’origine allemande datant de la première moitié du XVIème siècle
  • Elle est dotée d’un grand arc d’entrée et d’une porte somptueusement tailléemoyennant des motifs plateresques.
  • Elle est dotée d’un bas-relief datant de l’année 1500 sur la façade principale.
  • Elle dévoile ses élégantes égauchettes-pinacles sur les versants.
  • Sa façade principale est parée du blason impérialde Charles V comprenant un aigle bicéphale.
  • Remarquable exemple architectural du XVIème siècle
  • Remarquable exemple architectural du XVIème siècle
  • Des maisonnettes placées à côté de l’église de San Juan Bautista.
  • Entrée au périmètre médiéval à la fois coquet et intéressant.
  • Une résidence construite par les Elexalde au sein d’un terrain où le château du comte était érigé.
  • La résidence de l’une des lignées les plus importantes de la région, convertie actuellement en musée.
  • Construite au parvis d’Aozaratza, à côté du parage naturel d’Urkulu.

Casa-Torre Legazpi (Zumarraga)

Cettecasa-torrefut construite à l'époque connue comme étant la "Guerre desFactions"(entre le XIVème-XVème siècle), bien avant la naissance de Miguel. Lors de la "Guerre des Factions", en pleine période féodale, les seigneurs féodaux, divisés entre "oñacinos" et "gamboínos", visaient la division des territoires de Guipuzcoa. C'est ainsi qu'a commencé la guerre entre eux.

Henri IV de Castille, afin d'en finir avec tout cela, ordonna, entre autres, d'éliminer les éléments offensifs las casas- torre. Par le biais de cette action, il détruisit les éléments principaux octroyant un pouvoir aux seigneurs féodaux. La Casa Legazpi n'a pas été épargné par cet ordre et la partie haute de la Tour fut démolie.

Cette maison fut habitée par la famille des Legazpi jusqu'à la moitié du XVIème siècle. Les derniers habitants furent la famille de l'épouse du frère de Miguel López de Legazpi. Ceux-ci ordonnèrent la mise du blason présidant la porte principale.

Ultérieurement, il fit uniquement office de foyer de paysans, et son aspect physique a subi des changements pour mieux s'adapter aux nouvelles fonctions mise en œuvre su sein de la maison.

Au XIXème siècle, Nicolás de Soraluce, homme politique et historien de Zumarraga, sauva ce bâtiment de sa destruction dans le cadre de l'installation des chemins de fer.

Lors de la décennie des années 40 du XXème siècle,et face aux souhaits d'expansion de l'entreprise "Esteban Orbegozo S.A.", elle fut déclarée Monument Historique-Artistique National. À ce moment-là, elle était en très mauvais état. C'est ainsi qu'elle fit l'objet de nombreux travaux de restauration, et un Musée Hispano-Philippinfut installé en son sein en 1964.

Actuellement, près une profonde restauration lors des années 90 du XXème siècle, on y tient des activités culturelles telles que des conférences, des expositions, des présentations... et des mariages civils; elle abrite, par ailleurs, le siège permanent de la "Secundino Esnaola Musika Eskola" (une école de musique).

 

FaLang translation system by Faboba

Entre maisons-tour et palais

Urola garaia

Urola medio

Debagoiena