Entre les maisons-tours et des palais

  • La Maison natale du célèbre musicien Juan de Antxieta, dotée d’une originale façade mudéjar.
  • La Maison natale de la mère se San Ignacio.
  • Un Magnifique palais mudéjar correspondant à la première moitié du XVIème siècle, doté d’une façade pourvue d’une galerie svelte arquée à trois étages.
  • La Maison natale de Miguel Lopez de Legazpi, lecolonisateur des îles Philippines.
  • Un maison robuste et majestueuse construite au début du XVIIème siècle aux flancs du mont Irimo.
  • Datant de la première moitié du XVIème siècle, elle est parée par son balcon sur l’angle.
  • Sa façade est décorée par 53 magnifiques plaques céramiques d’origine allemande datant de la première moitié du XVIème siècle
  • Elle est dotée d’un grand arc d’entrée et d’une porte somptueusement tailléemoyennant des motifs plateresques.
  • Elle est dotée d’un bas-relief datant de l’année 1500 sur la façade principale.
  • Elle dévoile ses élégantes égauchettes-pinacles sur les versants.
  • Sa façade principale est parée du blason impérialde Charles V comprenant un aigle bicéphale.
  • Remarquable exemple architectural du XVIème siècle
  • Remarquable exemple architectural du XVIème siècle
  • Des maisonnettes placées à côté de l’église de San Juan Bautista.
  • Entrée au périmètre médiéval à la fois coquet et intéressant.
  • Une résidence construite par les Elexalde au sein d’un terrain où le château du comte était érigé.
  • La résidence de l’une des lignées les plus importantes de la région, convertie actuellement en musée.
  • Construite au parvis d’Aozaratza, à côté du parage naturel d’Urkulu.

La Tour de Gabiria et La Tour d’Ozaeta (Bergara)

La maison est dotée d'une envergure considérable étant le résultat de la reconstruction et de l'élargissement de la tour médiévale. Au XVIIème siècle, le palais est élargie (entre 1619 et 1634), et on construisit, par ailleurs, les fenêtres actuelles, le blason et les la porte d'accès. L'étage inférieur correspondant à la cave représente un espace unique très fermé. L'entrée consiste en un faux-jour déprimé. Au niveau des orifices et des égauchettes, on utilisa des pierres. Le toit est à quatre eaux de tuile céramique qui n'est pas coupé par les auvents. L'angle sud-est comporte un blason à grandes dimensions. Aux sous-sols, on maintient des murs dont l'épaisseur s'élèvent autour d'1,30 m, en constituant le rectangle dont a pu provenir la tour originale. Le rez-de-chaussée possède des petits orifices de ventilation et la porte principale est munie d'une inscription supérieure. La construction du premier étage s'est pourvue de balcons à base de moulures, et le plus grand de ces derniers est celui quiest situé au-dessus de la porte principale. Le deuxième étage est munie de fenêtres clôturées, La façade latérale droite est pourvue de la cicatrice de l'élargissement; signalons que les orifices de la partie élargie ressemblent à ceux de la façade frontale. La zone la plus ancienne possède les marques des orifices originaux, deux axes peu ordonnés, qui furent remplacés par un axe central.

La Tour d'Ozaeta

13ozaetaLa Tour d'Ozeata fut érigée au XVIème siècle au sein du quartier de Zubiaurre, aux côtés du fleuve Deba, pas loin de l'ancienne casa-torre médiévale appartenant à la même famille. Comme la plupart des casas-torres médiévales, la précédente fut démolie vers la moitié du XVème siècle sous les ordres d'Henri IV.

La nouvelle casa-torre fut conçue lors d'une époque de paix à Bergara. Au XVIème siècle, les seigneurs abandonnèrent le combat et passèrent à occuper des postes liés à l'administration royale, c'est dans cette optique que leurs nouvelles résidences seraient dès lors exemptes du caractère militaire pour se pourvoir du résidentiel. Dans tous les cas, les familles continuent à symboliser l'importance et le pouvoir de leur lignée à travers les bâtiments qu'ils construisent. À titre illustratif de ceci, nous pouvons mentionner la Tour d'Ozaeta pourvue de plusieurs blasons familiaux auniveau des deux façades principales du bâtiment.

La structure de cette casa torre est légèrement rectangulaire, divisée en trois étages, un attique et une cave. Les murs sont ouverts moyennant de nombreux faux-jours et l'ensemble est imprégné par un air de palais, cependant, malgré le fait d'être en plein XVIème siècle, la construction adopta plusieurs éléments à forte connotation militaire de l'époque médiévale: les égauchettes y le patio d'armes de la façade principale. Ces deux éléments seront dès lors dotés d'une fonction simplement décorative.

La façade latérale, celle qui donne sur le fleuve, se distingue par la galerie de trois arcs du rez-de-chaussée. Les arcs s'appuient sur des piliers polygonaux dont les chapiteaux s'allient au goût de la renaissance émergeant au XVIème siècle. Cette façade, ainsi que la principale sont celles qui dotent le bâtiment de personnalité. Las deux autres façades, la postérieure et l'autre latérale, ont été à peine traitées, sont simples et dépourvues de décoration. Cette tour abrite actuellement le siège d'un établissement d'hôtellerie.

 

FaLang translation system by Faboba

Entre maisons-tour et palais

Urola garaia

Urola medio

Debagoiena