La Tour d’Olaso (Bergara)

La Tour d'Olaso, également connue sous les noms de Reizabal et de Monzón, est une construction robuste et puissante du début du XVIème siècle. Elle est bâtie en pierre calcaire. La Tour d'Olaso a subi tout au long des siècles de nombreuses interventions sur ses façades, tels que l'ouverture et la fermeture de faux-jours ainsi que l'installation et le démantèlement ultérieur des couloirs et des galeries.

Cependant, l'édifice dévoile encore un aspect sobre, élégant et imposant. Il est constitué de deux corps: l'un est levé et doté d'une forme de tour et l'autre, plus bas, possède une base rectangulaire, quoiqu'il est probable qu'ils aient été construits à la même époque puisqu'on a utilisé les mêmes matériaux. Ils sont surplombés par la même corniche en quart de rond pour un double support de fixation et les angles sont dotés de grosses pierres à grandes dimensions, qui dépassent la corniche tel que des pinacles bouclés par des lustres artistiques.

Le corps le plus bas est un volume cubique de trois hauteurs et doté d'une cabine à trois axes principaux de faux-jours pas n'étant pas complètement alignés. Il s'agit d'orifices déprimés. Sous la ligne des fenêtres de la cabine, il y a un ensemble de supports de fixation, pour un avant-toit perdu. Au sein des étages centraux, vers le jardin de devant, on trouvera des motifs gothiques-renaissance etbaroques. La tour répète les mêmes modèles, cependant elle introduit un étage additionnel entre le troisième et la cabine. Sur la partie dirigée vers l'église, il conserve certains orifices originaux: le conopios ainsi qu'une baie géminé en pointe, révélateurs des changements subis à l'intérieur. On y distingue les éléments ornementaux propres de la renaissance: des pinacles sur les angles qui sont placés au-dessus du toit.

Vers la moitié du XVIIème siècle, le secteur en forme de tour fut pourvu d'un auvent Baroque richement sculpté.

 

FaLang translation system by Faboba

Entre maisons-tour et palais

Urola garaia

Urola medio

Debagoiena