Le Palais d’Egino-Mallea (Bergara)

À la fin de la rue Barrenkalea, se trouve le Palais d'Egino-Mallea. Construit aux environs de l'année 1585, il s'agit d'une œuvre du maître Pedro de Ibarra, même si ce dernier n'a pas réussi à achever le travail. Il s'agit d'un bâtiment à base rectangulaire avec un toit à quatre versants.La façade principale, en bon état de conservation, s'ouvre sur une place et l'on y découvre un magnifique exemple d'étude et d'observation des caractéristiques de la Renaissance maniériste. Probablement, M. Andrés de Egino y Mallea, décida de ne pas faire usage d'une partie du sol pouvant être construit afin de pourvoir sa maison de plus de présence.

Surla façade, au niveau de la partie centrale, sur un mur pratiquement nu, on observe unimpressionnantportail entrelaçant les trois étages par le biais de trois ordres de faux-jours; la porte d'entrée au rez-de-chaussée et les balcons au premier et au deuxième étage en plus de fenêtres simples des latéraux.

Le corps central se déploie en vertical, structuré en guise de retable d'une seule rue entrelaçant un étage avec l'autre.
Au rez-de-chaussée, l'entrée est pourvue d'un arc en plein cintre et de gros voussoirs décorés de motifs géométriques. Sur chaque côté de l'entrée, sont placées deux colonnes ioniques situées sur une plinthe décorée sur sa partie de devant par une console.

L'étage principal est pourvu d'une distribution semblable: Au centre, on y trouvera un faux-jour déprimé est encadré par deux paires de colonnes d'ordre composé sur des supports contenant également des consoles classiques. Les colonnes soutiennent à leur tour une frise décorée par le biais de chaînons surplombés par un fronton divisé. En guise de décoration, on y trouvera deux paires de boules sur des pyramides, un élément très habituel lors du dernier tiers du XVIème siècle.

L'étage supérieur présente un faux-jour de moindre envergure, déprimé et pourvu de pilastres d'ordre composé. Les dernières recherches menées à propos du palais par l'historien de l'Art M. Jesús Gil Massa ont démontré qu'il s'agit de l'œuvre du maître Pedro de Ibarra.

 

FaLang translation system by Faboba

Entre maisons-tour et palais

Urola garaia

Urola medio

Debagoiena

Ce site Web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour optimiser votre navigation et effectuer des travaux d'analyse. En poursuivant votre navigation, nous comprenons que vous acceptez notre politique de cookies.