Entre les maisons-tours et des palais

  • La Maison natale du célèbre musicien Juan de Antxieta, dotée d’une originale façade mudéjar.
  • La Maison natale de la mère se San Ignacio.
  • Un Magnifique palais mudéjar correspondant à la première moitié du XVIème siècle, doté d’une façade pourvue d’une galerie svelte arquée à trois étages.
  • La Maison natale de Miguel Lopez de Legazpi, lecolonisateur des îles Philippines.
  • Un maison robuste et majestueuse construite au début du XVIIème siècle aux flancs du mont Irimo.
  • Datant de la première moitié du XVIème siècle, elle est parée par son balcon sur l’angle.
  • Sa façade est décorée par 53 magnifiques plaques céramiques d’origine allemande datant de la première moitié du XVIème siècle
  • Elle est dotée d’un grand arc d’entrée et d’une porte somptueusement tailléemoyennant des motifs plateresques.
  • Elle est dotée d’un bas-relief datant de l’année 1500 sur la façade principale.
  • Elle dévoile ses élégantes égauchettes-pinacles sur les versants.
  • Sa façade principale est parée du blason impérialde Charles V comprenant un aigle bicéphale.
  • Remarquable exemple architectural du XVIème siècle
  • Remarquable exemple architectural du XVIème siècle
  • Des maisonnettes placées à côté de l’église de San Juan Bautista.
  • Entrée au périmètre médiéval à la fois coquet et intéressant.
  • Une résidence construite par les Elexalde au sein d’un terrain où le château du comte était érigé.
  • La résidence de l’une des lignées les plus importantes de la région, convertie actuellement en musée.
  • Construite au parvis d’Aozaratza, à côté du parage naturel d’Urkulu.

Le Palais Azkarate-Marutegi (Bergara)

Le bâtiment est constitué d'un rez-de-chaussée, de deux étages supérieurs ainsi que d'un attique. À l'extérieur, la division du rez-de-chaussée a lieu moyennant une corniche creusée par des motifs de la renaissance: des angelots, des motifs végétaux, des néréides et des tritons.

Le premier étage casse pour la première fois le caractère catégorique des bâtiments médiévaux conçus jusqu'alors à Bergara. Il abrite en son sein une fenêtre en angle qui, plus tard, au XVIIème siècle, fut remplacée par le balcon en angle que nous voyons actuellement. Ce dernier est surplombé par le blason de la famille Azcarate-Marutegi.

L'élément le plus distingué au sein de ce bâtiment n'est autre que l'alternance de 53 plaques de céramique vitrée distribuées tout au long de la façade principale de la rue San Pedro. À l'origine, ces plaques faisaient partie d'une poêle allemande datant du XVIème siècle, cependant étant donné la richesse de leur décoration, le propriétaire décida d'en profiter et de les intégrer à la façade principale. L'ensemble de ces plaques son polychromées et entre ses images, soulignons celle de Charles V représenté en tant qu'Hélios, le dieu du Soleil.

À partir du XVIIIème siècle, le palais fut hérité par la famille Agirrebeña, et c'est la raison pour laquelle le palais est également connu sous le nom de Casa (Maison) Agirrebeña.

 

FaLang translation system by Faboba

Entre maisons-tour et palais

Urola garaia

Urola medio

Debagoiena

Ezkutuko Altxorrak - datozen ekitaldiak:

Aucun évènement à venir!