Entre les maisons-tours et des palais

  • La Maison natale du célèbre musicien Juan de Antxieta, dotée d’une originale façade mudéjar.
  • La Maison natale de la mère se San Ignacio.
  • Un Magnifique palais mudéjar correspondant à la première moitié du XVIème siècle, doté d’une façade pourvue d’une galerie svelte arquée à trois étages.
  • La Maison natale de Miguel Lopez de Legazpi, lecolonisateur des îles Philippines.
  • Un maison robuste et majestueuse construite au début du XVIIème siècle aux flancs du mont Irimo.
  • Datant de la première moitié du XVIème siècle, elle est parée par son balcon sur l’angle.
  • Sa façade est décorée par 53 magnifiques plaques céramiques d’origine allemande datant de la première moitié du XVIème siècle
  • Elle est dotée d’un grand arc d’entrée et d’une porte somptueusement tailléemoyennant des motifs plateresques.
  • Elle est dotée d’un bas-relief datant de l’année 1500 sur la façade principale.
  • Elle dévoile ses élégantes égauchettes-pinacles sur les versants.
  • Sa façade principale est parée du blason impérialde Charles V comprenant un aigle bicéphale.
  • Remarquable exemple architectural du XVIème siècle
  • Remarquable exemple architectural du XVIème siècle
  • Des maisonnettes placées à côté de l’église de San Juan Bautista.
  • Entrée au périmètre médiéval à la fois coquet et intéressant.
  • Une résidence construite par les Elexalde au sein d’un terrain où le château du comte était érigé.
  • La résidence de l’une des lignées les plus importantes de la région, convertie actuellement en musée.
  • Construite au parvis d’Aozaratza, à côté du parage naturel d’Urkulu.
La construction de ce palais eut lieu suite au transfert de la lignée des Bañez-Artazubiaga de Bedoña à Arrasate. Le parvis de Bedoña, lieu où s'érigeait son ancienne casa-torre, succombe à la domination du Comte d'Oñate. Les Bañez-Artazubiaga procèdent à bruler leur casa-torre, à abandonner leurs terres et à s'installer à Arrasate, ainsi ils s'éloignèrent du domaine du Comte et restèrent sous la protection de la Couronne Royale.

En ce qui concerne les éléments constructifs, la façade est parcourue de pierre et se divise en deux hauteurs. Le rez-de-chaussée s'articule autour d'un grand faux-jour qui permet l'entrée au bâtiment et qui est flanqué de pilastres sur piédestal. Les moulures le surplombant contiennent l'inscription suivante: "solus labor parit virtutem; sola virtus parit honorem" (C'est uniquement le travail qui engendre la vertu, c'est uniquement la vertu qui engendre l'honneur).

Au premier étage, on distingue notamment le balcon bâti en fer forgé. Le faux-jour s'encadre de fines petites colonnes et d'entrelacs alliés au goût de la renaissance de l'époque. Au-dessus de ce dernier, on pourra voir le blason familial de la famille Bañez de Artazubiaga, dont les motifs narrent les intenses vicissitudes ayant été à la cause de la construction de sa nouvelle résidence.

Casa Andikano-Zelaa (Maison Andikano-Zelaa)

14andikanoCe bâtiment, en pierre sablonneuse, est situé à la Herriko Plaza de Arrasate. Il fut conçu au XVIIème siècle suivant style herrerien, même si ce dernier n'est apprécié qu'au niveau de la façade principale du bâtiment. La façade donnant sur la rue Olarte n'est pourvue d'aucun type de décoration.

La façade principale se distingue par plusieurs éléments décoratifs intéressants. D'une part, les moulures des faux-jours et les angles; d'autre part, les basons des familles - Zelaa et Loyola - Oñaz Irazabal; et, en dernier lieu, soulignons la somptueuse galerie en bois et en verre.

L'impressionnante galerie néo-gothique des deux étages supérieurs fut ajoutée au début du XXème siècle. Elle est constituée d'un ensemble d'arcs en pointe et d'éléments tels que les rosaces et les ovales caractéristiques des cathédrales gothiques.
FaLang translation system by Faboba

Entre maisons-tour et palais

Urola garaia

Urola medio

Debagoiena

Ezkutuko Altxorrak - datozen ekitaldiak:

Aucun évènement à venir!