Art dans l'église

  • Le Mausolée de l’Archevêque de Zuazola y le retable de laPiedad
  • Il se distingue par sa polychromie riche et originale et par la qualité de sa sculpture.
  • Un joyau de la Renaissance de Gipuzkoa
  • Richement décoré, on y distingue, de par leur qualité et leur beauté, les images des Quatre Évangélistes situés à la prédelle
  • Un exemple illustratif des temples des colonnes de cette époque-ci
  • Le Retable doté de la plus grande influence italienne de Gipuzkoa
  • Une œuvre de Juan de Lizarazu, du XVIème siècle
  • L’intérieur de cette église du XIVème siècle abrite le retable de la renaissance datant du XVIème s.
  • Les voûtes des nefs latérales, les 4 coupoles de la nef centrale et les chapiteauxappartenant à l’ordre toscan bâtis en pierre sont surprenants
  • On y distingue particulièrement le retable baroque de l’Autel Majeur, le baptistère de San Ignacio et la Chapelle de la Soledad
  • On y distingue notamment l’orgue Cavalle-Coll et trois parmi ses retables

Le Retable de San Bartolomé (Saint Bartolomé). L’Église de San Bartomé. Itsaso

À Itsaso, on distingue la présence de l'Église de San Bartolomé ainsi que l'horloge de son clocher datant de 1730, l'une des plus anciennes de Gipuzkoa.

Le temple date du XVIème siècle, cependant il conserve encore des restes antérieurs, telle que la façade romane tardive.

Elle est constituée de trois nefs dotées d'archeries enplein cintre et d'une abside polygonale. Le retable majeur date du dernier tiers du XVIème siècle. À titre de curiosité, soulignons la présence sur les murs d'une étoile gravée, dont on ignore l'origine.

 

Cette paroisse abrite un retable datant du XVIème siècle. Ce retable comprend un banc, trois corps, trois rues et des cache-poussières.

Au sein de ce retable, au milieu du banc, se trouve le tabernacle, ne correspondant pas au retable vu l'époque à laquelle il fut conçu. D'une part et d'autre, nous pouvons observer la Flagelación (la Flagellation) et l'Ecce Homo.

Sur le premier corps, l'image centrale est occupée par San Bartolomé. Il tient à la main un couteau, ressemblant plutôt à une machette, un symbole compliquant l'identification du saint, souhaitant être celui de son martyre. Sur les deux côtés, deux reliefs illustrent la Anunciación (l'Annonce) et la Visitación de Nuestra Señora (la Visite de Notre Dame).

Le deuxième corps illustre el Nacimiento (la Naissance) et la Adoración de los Reyes (l'Adoration des Rois).

La décoration du retable est très bonne. Des petites têtes d'anges sur les frises, des coquilles sur les entrelacements... et beaucoup de polychromie fine, quoique pas très abondante, non seulement sur les reliefs, mais également sur les frises et les arquitraves, où l'on décore l'ensemble des espaces par des guirlandes de fleurs. Ces dernières correspondent probablement à une restauration ultérieure.

Ce retable datant de 1575 fut conçu (la peinture et la dorure) par Juan de Lizarazu (originaire d'urretxuarra).

 

FaLang translation system by Faboba

Multimedia

Bakardadearen Kapera

Tourseko San Martin

Trésor caché · Évènements à venir

Aucun évènement à venir!

Ce site Web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour optimiser votre navigation et effectuer des travaux d'analyse. En poursuivant votre navigation, nous comprenons que vous acceptez notre politique de cookies.