Art dans l'église

  • Le Mausolée de l’Archevêque de Zuazola y le retable de laPiedad
  • Il se distingue par sa polychromie riche et originale et par la qualité de sa sculpture.
  • Un joyau de la Renaissance de Gipuzkoa
  • Richement décoré, on y distingue, de par leur qualité et leur beauté, les images des Quatre Évangélistes situés à la prédelle
  • Un exemple illustratif des temples des colonnes de cette époque-ci
  • Le Retable doté de la plus grande influence italienne de Gipuzkoa
  • Une œuvre de Juan de Lizarazu, du XVIème siècle
  • L’intérieur de cette église du XIVème siècle abrite le retable de la renaissance datant du XVIème s.
  • Les voûtes des nefs latérales, les 4 coupoles de la nef centrale et les chapiteauxappartenant à l’ordre toscan bâtis en pierre sont surprenants
  • On y distingue particulièrement le retable baroque de l’Autel Majeur, le baptistère de San Ignacio et la Chapelle de la Soledad
  • On y distingue notamment l’orgue Cavalle-Coll et trois parmi ses retables

La paroisse de Sainte-Marie La Royale (Azkoitia)

L'église paroissienne fut construite à partir du transfert de l'ancienne Paroisse de Santa María de Balda, en 1510. Il s'agit d'une représentation emblématique du style gothique basque, et en son sein elle abrite des retables des écoles de Séville et de Madrid, des sculptures influencées par Antxieta, des ensembles appartenant au style néo-classique et rococo.

Elle a adopté son aspect monumental au XVIIIème siècle. C'est de cette époque-là que datent la tour, le portique et l'entrée, la sacristie et la maison paroissiale, appartenant au plus pur style baroque et directement influencés par le Sanctuaire de Loyola.

Soulignons la présence, en tant que référence mondiale, de l'orgue romantique-symphonique. Il s'agit de la dernière œuvre conçue au sein de la fabrique d'orgue parisienne d'Aristide Cavaillé-Coll, en 1898

Retable de San Francisco

Au sein de la paroisse, on peut contempler le retable résumant l'idéologie du Pape jésuite Francisco I : le retable de San Francisco appartenant à la famille Olano-Idiakez. Dédiée à San Francisco de Asís, son iconographie est complétée par les saints jésuites San Francisco de Borja, San Ignacio de Loyola et San Francisco Javier.

Retable Latéral de San Juan Bautista.

Il s'agit d'un polyptyque de l'école Sévillane, attribué à Pedro de Villegas et à Juan Bautista Vázquez el viejo (le vieux) et érigé par la famille Juan Pérez de Recalce lors de la deuxième moitié du XVIème siècle. Il fut retouché au XVIIIème et au XXème siècle.

Iconographie: le premier étage comprend San Lorenzo, l'image de San Juan Bautista et San Marcos. Au deuxième: San Pedro, Adoración de los Pastores(l'Adoration des Pasteurs) et San Antonio. Au troisième: San Martín en train d'offrir sa cape, le couronnement de la vierge et Santa Catalina. L'attique est couronné par le calvaire.

Retable Majeur de Nuestra Señora de la Asunción(Notre Dame de l'Ascension)

Tracé par Francisco Bautista et mis en exécution par Antonio Alloitiz, auteur, entre autres, de l'ancien retable de la basilique de Nuestra Señora de Begoña de Bilbao. En 1905, et suite à une destruction partielle du bâtiment ayant pour cause un incendie, ce dernier fut restauré sous la direction de Francisco Urkola, créateur du Théâtre Victoria Eugenia de San Sebastián.

Iconographie: douze apôtres, San Juan Bautista, San José, Santa Ana, San Joaquín, 4 Docteurs de l'église et La Vierge lors de son Assomption. Sur les deux côtés du Sanctuaire, nous pouvons contempler deux reliquaires à demi-buste des Vierges de Cologne du XVIème siècle.

 

FaLang translation system by Faboba

Multimedia

Bakardadearen Kapera

Tourseko San Martin

Trésor caché · Évènements à venir

Aucun évènement à venir!

Ce site Web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour optimiser votre navigation et effectuer des travaux d'analyse. En poursuivant votre navigation, nous comprenons que vous acceptez notre politique de cookies.